PassionSBAsia

LOGIN/LOGOUT SUBSCRIBE READ-ME VIP | STAFF

BLOODY PARROT (1981)

BLOODY PARROT (1981)

Bloody parrot 1

Réalisateur :
Hua Shan

Chorégraphe :
Hsu Hsia

Assistant-Chorégraphe :
Yuen Tak

Scénariste :
Ni Kuang

Autres titres :??? (Titre HK)

Pays :Hong Kong

Studio :Shaw Brothers

Genre :Horreur / Kung fu cATEGORIE iii

Durée :92 min.

Avec:

Jason Pai Piao
Anthony Lau Wing
Kwan Feng
Yeung Jing Jing
Chan Shen
Goo Goon Chung
Jenny Leung Jan Lei
Wong Mei Mei (2)
Keung Hon
Kitty Meng Chui

 

 

 ( Lien vers la video )

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • eden71
    • 1. eden71 Le 30/12/2021
    "Bloody Parrot" est un SB des années 80's. Les qualités de "Bloody Parrot" ne viennent pas de son scénario (pas toujours compréhensible) mais de la mise en scène de ce délire (le réalisateur Hua Shan est un habitué du bis) qui n'hésite pas à nous offrir quelques scènes mémorables de bisseries, en plus des classiques mais efficaces joutes martiales qui ponctuent le film (Tout cela culminant d'ailleurs dans un final fort réjouissant) on ne s'ennuie pas une seule seconde devant ce spectacle haut en couleur que je ne peux donc que recommander.
  • Taopp84
    • 2. Taopp84 Le 04/01/2022
    Je rejoins ton avis sur plusieurs points. D'abord il est vrai qu'il est difficile de résumé l'intrigue de "bloody parrot" de façon limpide. La légende raconte que celui qui sera en mesure de trouver le perroquet sanglant se verra exaucer 3 vœux. Jason Pai Piao intéressé par cette quête se lance à sa recherche. Ce qui l'amènera à atterrir dans un bordel, et se retrouver au milieu d'une histoire où erre une sorcière, des morts vivants, et à combattre tout un tas d'ennemis qui n'hésitent pas à se découper vifs, et se lancer des aiguilles empoisonnées !!
    Le film part dans tous les sens, et se plait à mélanger les genres : de l'érotisme (un combat fou dans le bordel où la prostituée entièrement nue se fait posséder et affronte Jason Pai Piao), du gore (les personnages se font découper, lacérer...), du fantastique (une vieille sorcière), de la magie noire, le tout dans ce wu xia pian au nombreux combats assez acrobatiques il est vrai, mais pas toujours abouti et parfois utilisant les accélérations pour donner du dynamisme à l'action.
    Mention spéciale en revanche au jeux de couleurs tout au long du film. Les éclairages sont parfaitement travaillés et donnent au film l'ambiance fantastique réussi. Les décors sont soignés, la musique aussi.
    Enfin, on notera dans le final, la reprise des jeux de miroirs dans une galerie de glaces vu dans "Opération Dragon" avec Bruce Lee. Avec cette fois une femme nue qui se reflète à l'infini.

    Finalement, le problème de Bloddy Parrot, c'est une intrigue qui n'a pas vraiment de sens, et qui se perd parmi tous ces genres, mais aucun d'eux n'est vraiment aboutis (les combats sont du niveau en dessous de ce qu'il se fait à la même époque, de même le genre magie noire fantastique a vu mieux avec l'excellent Exorciste Chinois de Sammo sorti 1 an plus tôt, idem pour l'érotisme que le studio a déjà bien exploité notamment en 1976...).
    Le réalisateur du célèbre Super Inframan signe un film plaisant mais pas indispensable pour ma part.
  • Bocap
    • 3. Bocap Le 05/01/2022
    + que d'accord avec vous deux pour ma part je n'ai pas accroché de suite avant de le traduire j'ai du le regarder 2 ou 3 fois je n'arrivais pas a m'imprégner du film... difficile pour le traduire.
    Quelques jours plus tard je m'y suis remis.

Ajouter un commentaire