PassionSBAsia

LOGIN/LOGOUT SUBSCRIBE READ-ME VIP | STAFF

YOUNG PEOPLE (1972)

Young people

Réalisateur :
Chang Cheh

Producteur :
Run Run Shaw

Chorégraphe :
Lau Kar WingTong Gaai

Scénariste :
Ni KuangChang Cheh

 

Autres titres :??? (Titre HK)
Nian Qing Ren (Titre HK)
Nin Heng Yan (Titre HK)

Pays :Hong Kong

Studio :Shaw Brothers

Genre :Amour / Drame / Kung fu

Catégorie HK :I I

Avec David Chiang Da Wei
Ti Lung
Chen Kuan Tai
Agnes Chan Mei Ling
Irene Chan Yi Ling
Wong Chung
Wu Ma
Bolo Yeung Tze
Lo Dik
Chin Feng

L'histoire se situe dans le Hong Kong des années 70, des jeunes étudiants en competition dans différents sports ( chant, danse, basket-ball et arts martiaux) ... 3 rivaux autour d'une jeune femme aisée du nom de Princesse

Info: 

Ce film aurait dû s'appeler "Sports", car c'est tout ce qu'il est : une complication de compétitions sportives de différents clubs/équipes de lycéens, avec comme point d'ancrage le trio principal (David Chiang, Ti Lung et Chen Kuan Tai) qui dirige chacun un des clubs.

Chang Cheh était tristement obsédé par la jeunesse de son époque. C'est pourquoi il a donné le rôle principal à un si grand nombre de jeunes de 18 à 21 ans et a réalisé de nombreux films pour tenter de capturer la mystique insaisissable de la culture des jeunes, en commençant par "Dead End" et en terminant par "The Generation Gap", et entre les deux, il y a eu ce film, "Young People". C'était dans les années 60 et 70, lorsque la musique, la danse et la mode des jeunes ont pris d'assaut la Chine et Hong Kong (ainsi que le reste du monde).

 

 ( Lien vers la video )

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • Taopp84
    • 1. Taopp84 Le 27/12/2021
    "Young people" raconte les aventures des jeunes étudiants, et plus précisément de leurs activités sportives.
    David Chiang est le capitaine du club de musique (et un très bon batteur), Ti Lung campe un jeune arrogant friqué (il a déjà sa voiture) et excelle au baseball ou encore au basket. Quant à Chen Kuan Tai, il est le meilleurs élève de son école de kungfu (même s'il ne sait pas vraiment se battre, c'est plus un gymnaste je pense car on peut le voir + à l'aise sur des barre parallèle un bref instant dans le film).
    Tous ces jeunes sont rivaux au départ et cherchent souvent à s'affronter au combat. On découvrira que le personnage joué par David Chiang est en fait un expert en kungfu (son père est mort en se battant, c'est pour ça qu'il a préféré s'éloigner de cette disciple et se réfugier dans la musique). Il affronte même Ti lung et Chen Kuan Tai en même temps.
    Clairement, le film n'est pas très bon. Les quelques combats sont ratés.
    Ce n'est d'ailleurs pas le thème du film. Ici Chang Cheh a préféré dépeindre une histoire mettant en valeur les centres d'intérêts des jeunes des années 70 avec les nouvelles modes de l'époque (ça danse, ça chante, ça fume des cigarettes, et les jeunes préfères les sports modernes et plus américains que le kungfu traditionnel chinois).
    C'est long par moment, la partie de basket dure 20 minutes, c'est énorme, surtout qu'elle met en valeur uniquement Ti Lung et ses coéquipiers (Bolo Yueung en mini short LOL). Il n'y a jamais de gros plans sur les adversaires. Je n'ai pas compris l'intérêt de faire durer cette scène aussi longtemps.
    Les 10 minutes de Karting sont également trop longues à subir. Le film dure 2h, et on se languis d'en voir la fin...
    Chang Cheh a aussi inclus quelque scènes humoristiques (les talkies walkies avec la boite à rire, Wu Ma qui se fait balancer d'un sac de frappe à un autre par David Chiang, les posters de Princesses qui s'accolent à la fin...).
    Dans la dernière partie, les 3 rivaux deviennent amis, et tous participent au spectacle musical.
    Il est clair que le message de ce film est Peace and Love (la chanson de fin dit que tout le monde devrait trouver l'amour), totalement dans l'air du temps de ces années 70'.
    Cet essai du réalisateur de s'éloigner de ces classiques martiaux reste très maladroit et ce film fait parti du bas du panier de sa carrière.

    Merci à Bocap pour la traduction et cette version en HD magnifique en revanche.

Ajouter un commentaire